William Turner et La Loire

En 1826, pour la sixième fois, le peintre Anglais William Turner revient en France. Son voyage commence à Calais. À Nantes, il entreprend de remonter la Loire depuis son embouchure jusqu’à Orléans : Saumur, Tours, Amboise, Blois. En faisant ce choix, le peintre voit le soleil se lever face à lui.

Chaque instant est différent sur la Loire, le paysage bouge sans cesse. Alors, à mesure qu’il avance, Turner s’affranchit des conventions picturales et se laisse guider par ses émotions. Fasciné, il veut saisir ces paysages évanescents, ces lumières fugaces et ces cieux démesurés. Pour cela, il ose une technique nouvelle : il fond les motifs dans l’aplat des couleurs si bien que le ciel et l’eau se confondent ! L’imagination prend le dessus. D’autant que certaines toiles ne seront pas peintes sur la Loire mais quelques mois plus tard dans son atelier. Là, il n’hésitera plus à mélanger différents lieux et motifs pour composer un seul tableau.

On ne sait si Scarlet Sunset a été peint sur la Loire ou dans son atelier. Mais ce tableau aurait pu s’appeler Impression Soleil levant. On raconte d’ailleurs, que lorsque Claude Monet est allé à Londres, il a découvert ce tableau, 50 ans plus tard, et qu’il s’en serait inspiré pour son célèbre tableau. 

 

Illustration : 

Portrait de Joseph Mallord William Turner, plus connu sous le nom de William Turner

 

Découvrez Muses de l'Hart