Château de Fougères sur Bièvre

 

Le Château de Fougères-sur-Bièvre est situé, en plein centre du village de Fougères-sur-Bièvre, dans le Loir-et-Cher.

 

Présentation du Château de Fougères-sur-Bièvre

 

Le Château de Fougères-sur-Bièvre se dresse fièrement, vestige des temps passés et élément de paysage du temps présent. Il est le symbole de la féodalité de la fin du Moyen Age, des liens de suzeraineté et la représentation d’une seigneurie rurale, dont les propriétaires étaient au service des rois de France. 

La seigneurie et le Château de Fougères sont le témoignage de la féodalité médiévale et des liens vassaliques. La seigneurie de Fougères apparaît dans les textes en 1030, elle aurait appartenu à Frangal, d’origine danoise, vassal du comte de Blois. Une maison forte a précédé le Château.

En 1334, le domaine est acheté par Gaucher de Faverois, membre d’une famille de la grande bourgeoisie de Blois, au service des ducs d’Orléans, anoblie depuis.

En 1351, Martin de Faverois, fils de Gaucher, porte foi et hommage pour le fief de Fougères au seigneur de Montrichard. Pendant la guerre de Cent Ans, les anglais ordonnent la destruction de nombreuses places fortes dont Fougères. En 1391, Regnaud de Faverois rend foi et hommage au seigneur d’Amboise pour son « ostel, hébergement et dépendances » : la place est réduite à un « ostel », elle n’a donc plus le statut de Château fort.

 

Au cours du XVème siècle, le Château de Fougères reprend progressivement son statut de symbole du pouvoir seigneurial. En 1438, Jeanne de Faverois hérite de la place, elle avait épousé Jean de Refuge, seigneur du Quartier Général des aides et finances de France, conseiller de Louis d’Orléans, frère du roi, puis de Charles VI. Entre 1450 et 1475, elle fit construire les deux corps du logis sur la cour. A sa mort en 1475, son fils, Pierre de Refuge, conseiller de Charles d’Orléans puis au service des rois Charles VII et Louis XI, lui succéda. Il portait le titre de chevalier depuis 1438 et avait obtenu du roi l’autorisation de fortifier le Château fort, ce qu’il fit par la construction de la courtine nord.

Au début du XVIème siècle, entre 1510 et 1525, le petit-fils de Pierre de Refuge, Jean de Villebrême, grand notable blésois, conseiller du duc d’Alençon et gouverneur de Rodez, poursuivit la construction. Il fit démolir le mur d’enceinte côté est et édifier au dessus des anciennes douves la galerie à arcades et la chapelle. Ainsi le Château de Fougères prend-il l’apparence d’une résidence de la Renaissance, avec ses décors et ses lieux de promenade.

En 1686, la seigneurie est vendue au marquis d’Effiat, puis à René Lambot en 1789 (devenu baron de Fougères sous la Restauration). La famille Lambot installe une filature dans le Château dont les machines sont mues par la roue à aube installée dans la chapelle. La filature s’est arrêtée en 1901. L’Etat acquiert le Château de Fougères-sur-Bièvre en 1932. Pendant l’Occupation, il a abrité des œuvres du Musée du Louvre et des vitraux de la Cathédrale de Chartres (en savoir plus).

 

Visitez le Château de Fougères-sur-Bièvre

 

Visite virtuelle du Château de Fougères-sur-Bièvre

Découvrez la visite virtuelle du Château de Fougères-sur-Bièvre proposée par Google Art et Culture.

CLIQUEZ ICI

 

Découvrez d'autres visites virtuelles de Châteaux de la Loire.

 

 

Plongez pendant quelques heures dans un autre temps, une autre dimension, en visitant le Château de Fougères-sur-Bièvre

 

Crédit Photo J'aime le Val de Loire❤️ - Adrien Bourgois

Vous êtes propriétaire de ce lieu ? Contactez-nous !

En bref :

Le Château de Fougères-sur-Bièvre est situé, en plein centre du village de Fougères-sur-Bièvre, dans le Loir-et-Cher.

Localisation

Voir sur la carte

Ils sont passés par là :

A proximité :

Les articles