Alienor d'Aquitaine

 

Aliénor d’Aquitaine, une duchesse deux fois reine

Le Patrimoine aquitain est l’un des plus riches de France. Châteaux, abbayes et cathédrales foisonnent sur ces terres. Poitiers en est l’exemple même. Tous ces monuments n’auraient jamais pu voir le jour sans la présence de la plus influente femme de son temps, Aliénor d’Aquitaine.

Aliénor est l’unique fille du duc Guillaume X d’Aquitaine. Née vers 1122, elle hérite à seulement 15 ans de ce puissant et riche duché qui ose rivaliser avec le royaume de France. A cette époque, l’Aquitaine était un duché indépendant qui s’étendait du comté du Poitou aux Pyrénées.

 

Alienor d'Aquitaine, Reine de France

Guillaume X était parfaitement conscient de l’importance de ses terres. Avant de mourir, il négocie avec le roi Louis VI Le Gros le mariage de sa fille avec le futur Louis VII.  Trois mois seulement après la mort de Guillaume X, le Dauphin de France épouse à Bordeaux celle qui est alors considérée comme la plus belle femme de son époque.

En chemin vers Paris, le jeune couple apprend la mort de Louis VI. Aliénor d'Aquitaine devient duchesse et reine en seulement une année. Par ce mariage, jamais la France n’avait été aussi vaste. Mais le couple royal s’oppose en tous points. Aliénor aime le luxe et les troubadours, alors que Louis est un moine en habits de roi. La dévotion de Louis est telle qu’il annonce vouloir partir en croisade en 1145.

Aliénor ne peut se résoudre à l’attendre seule au Palais Royal. Elle l’accompagne jusqu’à Jérusalem après lui avoir donné une première fille. Emerveillée par les beautés de l’Orient, Louis VII s’enferme quant à lui dans son austérité. Ils sont accueillis à Antioche par Raymond de Poitiers, l’oncle d’Aliénor. Beau et robuste, le prince d’Antioche se rapproche de sa nièce, au point que Louis VII accuse Aliénor d’infidélité. Le couple rentre séparé de la croisade qui fut un échec total.

 

Alienor d'Aquitaine, Reine d'Angleterre

Arrivée en France, Aliénor d'Aquitaine s’empresse de demander l’annulation du mariage en 1152. Le pape l’accepte pour consanguinité. Aliénor ampute la France de la moitié de son territoire par cette annulation. Le plus beau parti d’Occident ne le reste pas très longtemps. Deux mois plus tard, elle épouse à Poitiers Henri Plantagenêt, d’une dizaine d’années son cadet. Jeune, beau et ambitieux, il convient parfaitement à Aliénor. En 1154, Henri devient roi d’Angleterre. Le duché d’Aquitaine passe alors sous l’autorité anglaise.

 

Les révoltes d'Alienor d'Aquitaine

L’empire Plantagenêt est immense et symbolise la puissance d’une famille. Elle n’oublie pour autant pas son cher duché. Elle fait raser l’ancienne cathédrale Saint-Pierre de Poitiers pour un édifice gothique majestueux. Aliénor d'Aquitaine donne huit enfants à Henri II et représente le raffinement et l’autorité des Plantagenêt. Mais elle n’est pas ne femme que l’on soumet facilement. Elle lève ses fils contre leur père en 1173 pour le renverser. La Grande Révolte se termine en 1174 par la défaite d’Aliénor qui finit enfermée pendant une dizaine d’années.

 

Richard Coeur de Lion, fils d'Alienor

En 1188, Richard devient l’héritier de cet empire. Henri II lui confisque son duché de Normandie qu’il aimait tant et lui demande de rester auprès de lui mais il refuse. Il envoie Aliénor pour le forcer à obéir. Aliénor en profite pour se soulever à nouveau contre son mari au côté de Richard. En pleine guerre contre son fils, Henri II meurt à Chinon. Aliénor le fait alors inhumer en l’Abbaye de Fontevraud.

Richard est resté toute sa vie le fils préféré d’Aliénor. Il la nomme même régente de l’empire alors qu’il part guerroyer en croisade en 1191. Pendant ce temps, elle empêche son plus jeune fils Jean Sans Terre de se soulever contre Richard. Sur le chemin du retour, Richard est capturé en Autriche. Aliénor est indignée. Elle met à contribution tout l’empire pour rassembler l’énorme rançon demandée et l’apporte elle-même à Mayence à l’empereur Henri VI. 

 

Alienor d'Aquitaine et Fontevraud

Mais Richard Cœur de Lion meurt terrassé par un carreau d’arbalète sept ans plus tard. Elle le fait inhumer au côté de son père à Fontevraud, donnant ainsi naissance à la nécropole des Plantagenêt. Elle se rallie à son fils Jean Sans Terre devenu le nouveau roi d’Angleterre. La vieille Dame de 78 ans finit par se retirer à Fontevraud à la quête d’une quiétude bien méritée, tout en continuant à régenter son duché depuis le palais ducal de Poitiers. Elle rend son dernier souffle à Poitiers le 31 mars 1204 à l’âge de 82 ans. Elle est alors inhumée elle aussi à Fontevraud où elle repose sous un gisant la représentant telle qu’elle voulait qu’on se souvienne d’elle, comme une femme cultivée et puissante, au-dessus de son époux et de ses fils.

Celle qui fut tour à tour duchesse d’Aquitaine, reine de France et reine d’Angleterre a donc su marquer durablement l’histoire et le patrimoine poitevin. De son influence, l’Aquitaine a su bénéficier d’une aura inégalable. A jamais, la figure d’Aliénor est intimement liée à cette magnifique région où le patrimoine dicte son quotidien.

 

Gisant d'Alienor d'Aquitaine à l'Abbaye de Fontevraud

Gisant d'Alienor d'Aquitaine aux côtés d'Henri II Plantagenêt à l'Abbaye de Fontevraud.

 

Crédit photo ©J'aime le Val de Loire ❤️ - Kevin Guillot

Texte écrit par Kevin Guillot - Monarchie Britannique. Découvrez les autres chroniques de Monarchie Britannique.

 

En bref :

Aliénor d'Aquitaine est l’unique fille du duc Guillaume X d’Aquitaine. Elle donne huit enfants à Henri II et représente le raffinement et l’autorité des Plantagenêt. Epouse de Louis XII et d'Henri II Plantagenêt. Elle est inhumée à l'Abbaye de Fontevraud

Nom : Alienor d'Aquitaine

Naissance : 1122
Mort : 1er Avril 1204

Lieux visités