Julien Hebras

 

Interview "Talents du Val de Loire" - Julien Hebras

Afin de conserver dans les meilleures conditions la garde robe des Châteaux et Monuments historiques de la Loire, beaucoup ont accueillis les talents de Julien Hebras pour la restauration de leurs meubles anciens. Du Château de Chambord à celui de Sully-sur-Loire, plus d'une centaine de meubles ont été restauré des mains de Julien avec un savoir-faire ancestral.

 

D’où vient cette passion pour ce travail de restauration de meubles anciens ?

Julien Hebras est passionné par le bois depuis sa plus tendre enfance. Partout où il va, il revient avec un morceau de bois comme souvenir de ses voyages. Ses parents et sa femme ont de nombreuses anecdotes des « aventures de « Julo » et ses morceaux de bois ». 

Son grand-père était un amoureux du bois et son père bricolait beaucoup.

« Je pense que c’est venu comme cela. Autant que ma mémoire s’en souvienne, j’ai toujours aimé le bois, cette belle matière en mouvement permanent, qui évolue au gré du temps. »

 

Julien Hebras Atelier Lemaire restauration de meubles

Julien Hebras dans son atelier de restauration de meubles anciens

 

Quel est votre parcours ? D’où êtes-vous originaire ?

Julien Hebras est né à la Rochelle et a ensuite grandi à partir de ses 18 mois en Touraine.

Sa passion l’a conduit vers des études de CAP/BAC Ebéniste, CAP Marqueteur, CAP Tourneur d’art sur Bois, FCIL Restauration de meubles puis vers un BTMS Restaurateur de Meubles d’Art. 

Pendant ses études, il a intégré l’Atelier Lemaire (crée en 1983) en tant qu’apprenti et ne l’a plus jamais quitté, puisqu'il y est devenu salarié en 2002 et l’a racheté le 1er septembre 2015.

Ce projet de rachat a été construit avec Monsieur Lemaire qui l’a formé pendant 13 ans afin de lui donner toutes les clés pour voler de ses propres ailes. Spécialisé dans les marqueteries en bois, nacre, ivoire, écaille et laiton, l’Atelier Lemaire travaille selon le principe de la réversibilité et selon des techniques qui respectent l’esprit des différentes époques.

 

La région des Châteaux de la Loire n’est-elle pas le plus bel endroit pour exercer votre métier ?

Pour Julien Hebras, exercer sa passion dans ces lieux si magiques est un pur bonheur. Cela lui permet de voyager à travers l’histoire et de travailler sur des pièces fabuleuses.

« C’est en effet une région merveilleuse, une vraie caverne d’Alibaba ! Notre région regorge de, châteaux, manoirs, églises et autres petits trésors. »

 

Chaire de l’église de Chemillé sur Indrois rénovée par Julien Hebras

Chaire de L’église St Julien à Tours rénovée par Julien Hebras

Chaire de l’église de Chemillé sur Indrois (à gauche) et Chaire de L’église St Julien à Tours (à droite) restaurées par Julien Hebras

 

Comment se déroulent vos journées de travail ?

L'atelier de Julien Hebras est ouvert du lundi au vendredi de 8h45 à 18h. L’équipe est constituée de 2 salariés (Stéphane, Daphnée) et d’une apprentie (Noémie).  

Pour sa part, il est souvent en déplacement avec ses clients afin d’effectuer des devis, aller chercher les meubles à restaurer et livrer les meubles restaurés à ses clients. Entre ses différents déplacements, il travaille avec son équipe sur les meubles à l’Atelier Lemaire ou sur des chantiers à l’extérieur. Fin 2019, il a beaucoup été mobilisé sur l’Eglise St Julien de Tours.

 

Etes-vous totalement libre dans les décisions que vous devez prendre pour restaurer un meuble ?

Pour Julien Hebras, les décisions de restauration se font en équipe en fonction des attentes du client. Il n’y a pas forcément de bonnes décisions, les points de vue peuvent différer entre eux. C’est aussi ce qui fait la richesse de son métier, il n’y a pas une façon de faire mais des façons de faire.

L’esprit de l'Atelier Lemaire est aussi de restaurer le meuble en tenant compte de son histoire et de son style. Selon eux, la restauration d’un meuble est un travail collégial.

 

 Julien Hebras en train de reprendre la finition sur un bureau de pente dans le château de Chambord

Julien Hebras en train de reprendre la finition sur un bureau de pente dans le Château de Chambord

 

Si vous deviez conseiller de jeunes étudiants souhaitant sauvegarder le Patrimoine et les meubles anciens, en particulier, que leur conseilleriez-vous ?

Julien Hebras leur conseille de confronter leur envie sur le terrain par un stage dans un premier temps puis d’entreprendre une formation solide en restauration de meubles, tout en gardant à l’esprit l’importance de bien maitriser l’Histoire de l’Art. Ce dernier point est indispensable au métier.

 

Une information en avant-première pour J’aime le Val de Loire ?

Si le contexte sanitaire le permet, un événement aura lieu, pour les 5 ans du rachat de l’Atelier Lemaire, à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

 

Interview réalisée par Adrien Bourgois Fondateur de J'aime le Val de Loire.

Crédits Photos : ©J'aime le Val de Loire

En bref :

"Depuis la reprise de l'Atelier Lemaire, la restauration de la Chaire de l'Eglise Saint Julien fût pour moi le plus gros challenge" Julien Hebras, nous raconte son parcours et ses expériences en tant que restaurateur de meubles anciens.

Nom : Julien Hebras