Abbaye de la Clarté-Dieu

 

Présentation de l'Abbaye de la Clarté-Dieu

L’Abbaye de la Clarté-Dieu est une fondation monastique cistercienne tardive, du milieu du XIIIe siècle, créée ex-nihilo sous l’impulsion de plusieurs grands personnages.

 

Après avoir traversé la fin de l’époque médiévale sans grands dommages ni tumulte, l’Abbaye de la Clarté-Dieu est désignée par le Chapitre général de Cîteaux pour abriter le noviciat commun des provinces ecclésiastiques de Tours et d’Angers, à la fin du XVIIe siècle.

Honorat de Bueil, marquis de Racan, le fameux poète de la Pléiade, fut à partir de 1634 un fréquent visiteur de l'Abbaye, du fait de son amitié avec l'abbé Denis de Rémefort de la Grelière, dont l'enthousiasme lui fit reprendre son travail sur les psaumes de David.

 

A l'arrivée des actuels propriétaires en 2002, l'Abbaye de la Clarté-Dieu était un site totalement abandonné depuis plusieurs années et en cours de reconquête active par la nature.

Les vestiges des bâtiments abbatiaux étaient très envahis par la végétation.

Dans l'aile méridionale qui ne subsiste qu'en partie et seulement dans son rez-de-chaussée, une véritable jungle s'était installée dans l'emplacement désormais béant de ce qui était jadis une ancienne salle. Cette jungle menaçait d'envahir le réfectoire des convers attenant et d'entraîner la chute des voutes d'ogives restantes.

Les bâtiments, principalement le grand pavillon, étaient difficilement accessibles en raison de l'enchevêtrement des broussailles et des arbres tombés sur la maison pendant la tempête de 1999.

A l'intérieur du grand pavillon, il n'y avait plus de fenêtres, quasiment aucune porte et aucune pièce n'était habitable. Il n'y avait aucune installation d'électricité ni de sanitaires. La maison avait été habitée et assez malmenée par une succession d'occupants divers depuis les années 1970.

Le bâtiment des convers était à l'état d'une grange à l'abandon.

Le logis « du prieur », datant de la Renaissance, et jouxtant au bâtiment des convers (XIIIe), avait été quelque peu transformé (faux plafonds, lineau...) par l'ancien fermier, puis était demeuré inhabité depuis le départ de ce dernier.

Les trois bâtiments d'entrée étaient dans un état lamentable, avec des toits défoncés.

L'ancienne bergerie avait également son toit prenant l'eau de toutes part.

Aussi, l'Abbaye allait probablement finir par connaître une ruine lente mais inexorable, oubliée de tous.

 

Découvrez l'Abbaye de la Clarté-Dieu 

 

L'Abbaye de la Clarté-Dieu en photos

Abbaye de la Clarté-Dieu

 

Abbaye de la Clarté-Dieu
Abbaye de la Clarté-Dieu

 

Abbaye de la Clarté-Dieu

 

L'Abbaye de la Clarté-Dieu en vidéo

 

Abbaye de la Clarté-Dieu : Grand Trophée de la plus belle restauration 2019

Film sur le lauréat de l'édition 2019. Propriétés Le Figaro, la Fondation pour les Monuments Historiques et le Figaro Magazine, en partenariat avec la Demeure Historique organisent cet événement qui récompense la plus belle restauration d’un monument historique.

 

Visitez l'Abbaye de la Clarté-Dieu

L'Abbaye de la Clarté-Dieu est ouverte à la visite libre tous les jours de l'année.

 

Tarifs de l'Abbaye de la Clarté-Dieu

 

Visites libres 

Tarif unique 3€

 

Visites Guidées sur rendez-vous

Tarif individuel 6€

Enfants (jusqu'à 10 ans) gratuit

Les visites durent entre 45 minutes et 1h15. 

Toute l'année, visites sur réservation au 02 47 29 39 91 et 06 20 53 41 07 ou par email sur abbayeclartedieu@gmail.com

 

En savoir plus sur l'Abbaye de la Clarté-Dieu

Rendez-vous sur le site internet de l'Abbaye de la Clarté-Dieu.

 

Crédit Photos J'aime le Val de Loire ❤️ - Adrien Bourgois, Fondateur

Vous êtes propriétaire de ce lieu ? Contactez-nous !

En bref :

L’Abbaye de la Clarté-Dieu est une fondation monastique cistercienne tardive, du milieu du XIIIe siècle, créée ex-nihilo sous l’impulsion de plusieurs grands personnages.

Localisation

37370 Saint-Paterne-Racan

Voir sur la carte

A proximité :

Les articles