Marguerite de Valois

Marguerite de Valois a traversé l’Histoire sous le nom de «  la Reine Margot ».

Elle est connue de nos jours grâce au livre d’Alexandre Dumas ou encore au cinéma ou elle est jouée par la sublime Isabelle Adjani dans « la Reine Margot » de Patrice Chéreau. L’art a souvent donné une image fausse de ce personnage historique et la fiction dépasse à bien des égards la réalité. Mangeuse d’homme, relations incestueuses, la vérite est tout autre.

 

L'enfance de Marguerite de Valois

7ème enfant de Catherine de Médicis et Henri II, Marguerite de Valois est née le 14 mai 1553 au Château de Saint Germain en Laye.

Elle est élevée au Château d’Amboise, ou elle reçoit une éducation digne de son rang. Intelligente et très cultivée, Marguerite est férue de philosophie et de poésie.

Elle perd son père à l’âge de 6 ans, et grandit avec sa mère, avec laquelle elle entretient des relations conflictuelles.

Au cœur des premiers conflits, les hommes que fréquente Marguerite. En grandissant, elle est de plus en plus belle et fait chavirer les cœurs. 

On lui prête de nombreux amants et des fausses sur des relations avec ses propres frères sont colportées. Son premier grand amour est Henri de Guise. Un amour impossible car il est le chef de file des catholiques, parti opposé à la politique royale.

Sous l’ordre de son frère le roi Charles IX et de sa mère, Marguerite n’est pas autorisée à l’épouser. Il se fera même assassiner au Château de Blois, sous l’ordre d’Henri III.

 

Son union avec Henri IV et son exil

Afin d’étouffer le scandale et pour réconcilier deux partis religieux qui s’opposent, Catherine de Médicis arrange son mariage avec Henri, Roi de Navarre (futur Henri IV) chef des protestants.

L’union a lieu le 18 aout 1572. 6 jours après le mariage, un attentat raté contre l’Amiral de Coligny met un terme à la courte trêve et s’en suivent les massacres des huguenots, donnant naissance à la terriblement connue nuit de la Saint Bathélémy.

Suite à ses événement Henri III de Navarre est contraint de se convertir et sera sous étroite surveillance  durant plusieurs années. Il parviendra finalement à s’enfuir. Marguerite, tenue pour responsable par ses frères Charles et Henri, est faite captive au Louvre et ne sera libérée qu’après de longs pourparlers entre son époux et ses frères.

L’opposition de Marguerite envers sa famille, lui vaut d’être exilée en Auvergne, au Château d’Usson en 1586, sous ordre d’Henri III. 

En 1589, le Roi meurt faisant ainsi monter sur le trône, Henri IV et la belle Marguerite, qui devient Reine de France, bien que toujours exilée au château d’Usson.

 

Ses rapports avec la famille royale

Le mariage qu’elle partage avec Henri IV n’est pas des plus harmonieux. Chacun a des relations extra conjugales, ils s’opposent sur le sujet de la religion mais surtout, ils n’ont pas d’enfants.

Soucieux d’avoir une descendance, Henri IV demande l’annulation de leur mariage en 1599.

Marguerite accepte l’annulation à la seule condition qu’il choisisse une femme digne de son rang. Elle refuse catégoriquement l’annulation si il se marie avec sa maîtresse Gabrielle d’Estrées. La mort de cette dernière met fin aux discussions. Henri IV épouse un an plus tard Marie de Médicis, avec qui il aura 6 enfants.

Loin d’être rancunière de son époux qui l’a répudiée, Marguerite de Valois est proche des enfants royaux (elle lègue même tous ses biens au dauphin, le futur Louis XIII) et devient la marraine de Gaston d’Orléans. Proche de la famille royale, elle devient l’amie de Marie de Médicis qu’elle conseille.

En 1605, après 22 ans d’exil, Henri IV, l’autorise à revenir à Paris, ou elle est accueillie avec ferveur, bien qu’elle est perdue de sa splendeur.

A la mort d’Henri IV en 1610, elle est l’une des premières à apporter son soutien à Marie de Médicis.

A Paris, elle fait construire l’hôtel de La Reine, située face au Palais du Louvre ou elle fait venir poètes, artistes et auteurs.

Bien que l’isolement à Usson a renforcé la ferveur religieuse de Marguerite, cela ne l’empêche pas de collectionner les amants et cela jusqu’à la fin de sa vie. 

Elle meurt en 1615, à Paris, à l’âge de 61 ans.

 

Chronique écrite par Marie Sun créatrice de Historic All. Suivez Historic All sur Instagram

En bref :

Marguerite de Valois a traversé l’Histoire sous le nom de « la Reine Margot ». Elle est connue de nos jours grâce au livre d’Alexandre Dumas ou encore au cinéma ou elle est jouée par la sublime Isabelle Adjani dans « la Reine Margot » de Patrice Chéreau.

Nom : Marguerite de Valois
Surnom : Reine Margot

Naissance : 14 Mai 1553
Mort : 27 Mars 1615

Lieux visités