Henri II Plantagenêt

 

Henri II, un Plantagenêt en Aquitaine

Instigateur de la Maison Plantagenêt sur le trône d’Angleterre, Henri II est aussi un monarque puissant qui s’est attaché à faire prospérer ses possessions françaises. Sous son règne, l’Aquitaine connaît la prospérité face au roi de France avide de conquête. Roi chevalier, Henri II n’a pas hésité à guerroyer en terres de France pour défendre son jeune empire. Découvrez la vie tumultueuse de Henri II, ce roi Plantagenêt en Aquitaine.

 

Henri naît au Mans le 5 mars 1133. Fils de Geoffroy V d’Anjou et de Mathilde l’Emperesse, il devient l’héritier du comté d’Anjou. Sa mère n’est autre que la fille du roi Henri Ier d’Angleterre. A sa mort en 1135, c’est elle qui est sensée lui succéder. Mais son genre pose problème. Les nobles anglais lui préfèrent son cousin Etienne. Commence alors une longue guerre civile qui oppose les sympathisants de Mathilde et ceux d’Etienne. En 1141, Mathilde réussit finalement à monter sur le trône de Saint Edward, mais seulement pour six mois. Etienne ne tarde pas à retrouver sa couronne. Henri grandit alors en ayant constamment en tête les droits de sa mère, et de facto les siens, sur le trône anglais. Devenu adolescent, il met toute sa bravoure en faveur des droits de sa mère sur la couronne d’Angleterre. Mais finalement, en 1153, le roi Etienne le reconnaît comme prince héritier pour mettre fin à cette guerre civile qui a trop durée.

Après être devenu duc de Normandie et comte d’Anjou en 1151, Henri a l’ambition d’agrandir son territoire français. Il tombe sous le charme de l’extrême beauté de la duchesse Aliénor d’Aquitaine qui est alors mariée au roi Louis VII de France. Mais le mariage bat de l’aile et en mai 1152 Aliénor obtient l’annulation du mariage. Huit semaines plus tard, et après s’être enfuie à Poitiers, Aliénor épouse Henri Plantagenêt en la cathédrale Saint-Pierre de sa capitale poitevine. Henri est grand et fort, Aliénor est folle amoureuse de ce colosse à la chevelure rousse d’une dizaine d’années son cadet.

En 1153, le jeune couple pose les pieds sur le sol anglais. Ils sont mandés par le roi Etienne de toute urgence. Et pour cause, le vieux souverain annonce à Henri qu’il le choisit comme héritier pour mettre fin à cette guerre civile qui a trop duré. Un an plus tard, Etienne rend son dernier souffle. Henri II Plantagenêt accède au pouvoir et institue une nouvelle Maison sur les Îles britanniques. Par son mariage, il instaure un vaste empire qui s’étend de l’Angleterre aux Pyrénées.

Henri II est un monarque autoritaire, parfois brutal. Il veut restaurer l’autorité royale qui avait disparu au profit de celle des nobles anglais pendant la guerre civile. Au cours du temps, il réussit à centraliser le pouvoir sur sa propre personne. Symbole de la puissance d’Henri II, il fait assassiner l’archevêque de Canterbury Thomas Becket en 1170 qui voulait supplanter les pouvoirs d’Henri par ceux de l’Eglise. Mais son règne est aussi marqué par l’émergence d’une cour raffinée que l’Occident envie. Pour légitimer sa dynastie en Angleterre, il fait couronner de son vivant son héritier Henri le Jeune. Pourtant, il n’entend pas partager son pouvoir avec son fils.

Pendant tout son règne, Henri II ne cesse d’affronter Louis VII de France à qui il impute des territoires. Toujours en quête de l’agrandissement de son empire, Henri se veut le plus puissant monarque de son temps. En 1172, il contrôle l’Angleterre, le Pays de Galles, la moitié orientale de l’Irlande et la moitié occidentale de la France. Mais la naissance de ses huit enfants engendre une crise de succession sans précédent encouragée par Louis VII puis son fils Philippe Auguste.

En 1173, son fils aîné Henri le Jeune organise un soulèvement contre lui pour protester contre sa mise à l’écart du gouvernement. Aliénor d’Aquitaine et ses fils Richard et Geoffroy rejoignent également le soulèvement. Leur but ? Renverser l’autorité d’Henri II. Cet épisode est qualifié de Grande Révolte. Pendant deux années, les deux camps s’affrontent sur les terres françaises de l’empire Plantagenêt. Les forces armées d’Henri II étaient trop grandes. Il met fin à la révolte en pardonnant à ses fils mais en enfermant pendant dix ans Aliénor.

La réconciliation ne dure pas longtemps. En 1183, Henri le Jeune se soulève une nouvelle fois. L’Aquitaine se soulève à ses côtés. Mais le prince tombe malade et meurt en juin 1183, mettant fin à la rébellion. Henri II doit malgré tout tenter de satisfaire les envies de pouvoir de tous ses fils. Après l’invasion de l’Irlande, il l’offre à son fils Jean, alors que Richard obtient l’Aquitaine et la Normandie. Rien n’était assez suffisant pour ses fils. Philippe Auguste réussit à convaincre Richard qu’Henri II pourrait l’écarter de la succession au profit de son frère Jean. Richard se soulève alors une nouvelle fois contre son père en 1189.

Henri II aimait l’Aquitaine. C’est à Saumur qu’il passe son dernier noël avant de livrer une fois encore bataille. C’est encore en Aquitaine qu’Henri II doit lutter contre son fils Richard. Mais cette fois-ci, les forces de Richard étaient trop imposantes. Henri II se réfugie au Château de Chinon en juillet 1189 où il rend son dernier souffle.

En cet été 1189, la chaleur est étouffante. Il devient impossible de faire revenir la dépouille d’Henri II en Angleterre. Aliénor d’Aquitaine décide de le faire inhumer en l’Abbaye de Fontevraud, située à une vingtaine de kilomètres de Chinon. Henri II et Aliénor étaient tombés sous le charme de cette abbaye dirigée par une femme. Sous un gisant de couleurs, Henri II repose désormais pour l’éternité et instaure ainsi la nécropole des Plantagenêt.

 

Henri II fut le roi chevalier par excellence. Courageux et déterminé, il met aussi son tempérament de feu au service de son amour du pouvoir. Désormais éternellement attaché au patrimoine aquitain, il est représenté tel un monarque puissant qui guerroya longtemps en ses terres françaises.

 

Texte écrit par Kevin Guillot - Monarchie Britannique. Découvrez les autres chroniques de Monarchie Britannique.

 

En bref :

Instigateur de la Maison Plantagenêt sur le trône d’Angleterre, Henri II Plantagenêt est aussi un monarque puissant qui s’est attaché à faire prospérer ses possessions françaises.

Nom : Henri II Plantagenêt

Naissance : 5 mars 1133
Mort : 6 juillet 1189

Lieux visités