Forteresse Royale de Chinon

 

Présentation de la Forteresse Royale de Chinon

Située sur son éperon rocheux aux confins de l’Anjou, de la Touraine et du Poitou, la Forteresse Royale de Chinon reflète les heures les plus prestigieuses du Moyen Âge.

Dernier refuge d’Henri II Plantagenêt roi d’Angleterre, ses murs millénaires ont accueilli Aliénor d’Aquitaine, Charles VII et Jeanne d’Arc lors des tournants majeurs de l’histoire de France.

Les « trois châteaux » qui composent la seule Forteresse médiévale royale du Val de Loire livrent aujourd’hui leurs secrets au travers de reconstitutions et d’animations variées.

Visiter la Forteresse Royale de Chinon, c’est marcher dans les pas de Jeanne d’Arc, comprendre le fonctionnement d’une machine de guerre, plonger au cœur du Moyen-Âge grâce à des visites immersives ou admirer les magnifiques panoramas  du Val de Loire.

 

Histoire de la Forteresse Royale de Chinon

 

Les origines antiques

Le site de la Forteresse est occupé depuis trois mille ans. À la fin de l'époque gauloise, un soldat de l'armée de César y installe sa demeure. Dans les logis royaux, son épée est exposée avec son fourreau. Il faudra attendre la fin de l'Empire romain pour que le promontoire rocheux soit fortifié.

 

Des comtes de Blois aux comtes d’Anjou (10e siècle)

Le caractère stratégique du lieu se confirme à partir du 10e siècle quand les comtes de Blois, puis les comtes d’Anjou, en font une position défensive pour contrôler le Val de Loire. Quelques générations plus tard, les comtes d’Anjou donnent naissance à la prestigieuse dynastie Plantagenêt qui consacre la destinée royale de Chinon.

 

La place forte d’Henri II Plantagenêt (12e siècle)

Devenu roi d’Angleterre, Henri II Plantagenêt en fait sa capitale continentale. Il agrandit la Forteresse en construisant son palais sur le fort Saint-Georges. Il y séjourne régulièrement et y organise de somptueux banquets avec ses barons. Henri II meurt à la Forteresse Royale de Chinon en 1189.

 

La reprise en main par le roi de France, Philippe Auguste (13e siècle)

Reprise par le roi de France en 1205 à l’issue d’un siège éprouvant, la Forteresse conserve sa dimension stratégique, par sa situation aux portes de l’Anjou resté aux mains des Plantagenêt. Philippe Auguste y imprime sa marque en faisant construire un imposant donjon, la tour du Coudray, qui lui permet de réactiver la capacité défensive du site mis à mal par ce siège de neuf mois. 

 

La prison des templiers (14e siècle)

Au printemps 1308, les dignitaires de l’ordre du Temple, dont le grand maître Jacques de Molay, sont emprisonnés à la Forteresse de Chinon dans le cadre du procès des Templiers. Ils ont laissé sur les murs de la tour du Coudray un remarquable ensemble de graffiti aux thématiques religieuses.

 

La rencontre de Jeanne d’Arc  et du dauphin Charles (1429)

Au 15e siècle, la Forteresse est le théâtre d’une rencontre qui va bouleverser le cours de l’histoire et accélérer l’issue de la guerre de Cent Ans : Jeanne d’Arc se fait introduire auprès du jeune dauphin et parvient à le convaincre qu’elle le conduira jusqu’au trône de France. Cet épisode célèbre de l’épopée Johannique est généralement décrit comme une scène mythique et miraculeuse : La Reconnaissance ! Il y eu en fait deux entrevues à Chinon. La 1ère audience se déroule fin févier 1429. Après 11 jours de chevauchée à travers la France, Jeanne est reçue en petit comité dans la chambre du roi. Un mois plus tard a lieu la seconde entrevue, qui tient lieu de présentation officielle de Jeanne d’Arc à la cour et valide son rôle de porte-étendard des armées du roi.

 

La venue de César Borgia (1498)

En 1498, César Borgia, le fils du pape Alexandre VI vient remettre au roi de France Louis XII le jugement qui annule son mariage avec Jeanne (la fille de Louis XI) pour lui permettre d’épouser Anne de Bretagne. À cette occasion, César Borgia veut éblouir le roi de France et fait étalage d’un luxe ostentatoire en pénétrant dans la Forteresse à la tête d’un cortège flamboyant.

 

Découvrez la Forteresse Royale de Chinon

 

 

Visitez la Forteresse Royale de Chinon

Plusieurs visites de la Forteresse Royale de Chinon sont accessibles grâce à un billet d'entrée unique :

• Visite libre 1h30

Visite immersive en réalité augmentée avec HistoPad disponible en 9 langues (compris dans le droit d’entrée du monument).

Visite libre avec un livret de visite 

• Visite guidée 1h   

 Service gratuit, départ à heures fi xes.

 

Horaires de visites

La Forteresse Royale de Chinon est ouverte toute l’année, tous les jours (sauf les 1er janvier et 25 décembre)

• Janv., fév., nov. et déc. : 9h30-17h.

• Mars, avril, sept. et oct. : 9h30-18h.

• 1er mai au 31 août : 9h30-19h.

Dernier billet vendu 30 min avant la fermeture du site.

 

Tarifs de la Forteresse Royale de Chinon

Plein tarif 10€50

Tarif réduit 8€50 Gratuit - de 7 ans

Atelier enfant 11€ et 9€ pour le 2e enfant

 

BON PLAN visite

Pass privilège 16€ donnant un accès illimité et gratuit à la Forteresse Royale de Chinon.

Pass Ouest Touraine : en conservant votre billet de la Forteresse Royale de Chinon, vous pouvez bénéficier d’un tarif préférentiel  au Château et Jardins de Villandry, Château de Langeais, Château du Rivau, Château d’Azay-Le-Rideau, Abbaye Royale de Fontevraud, Musée Balzac, Musée Rabelais.

 

Plus d'infos sur la Forteresse Royale de Chinon

Rendez-vous sur le site internet de la Forteresse Royale de Chinon.

 

Crédit Photo J'aime le Val de Loire❤️ - Basile Moriceau 

Vous êtes propriétaire de ce lieu ? Contactez-nous !

En bref :

Découvrez la Forteresse Royale de Chinon : haut lieu de l’histoire de France, offrant un témoignage inégalé sur la vie de la cour à l’époque Plantagenêt et de Charles VII.

Localisation

2 Rue du Château
37500 Chinon

Voir sur la carte

Ils sont passés par là :

A proximité :

Les articles