Les écrivains du Val de Loire

L’on connait le Val de Loire comme terre d’attache des châteaux dits de la Loire, l’on connait les petites et les grandes histoires de ces lieux si important dans la mémoire collective.

Réduire le Val de Loire à l’Histoire serait un malheureux raccourci. En effet, si des Rois, des Reines, des Ducs, des Comtes et divers seigneurs s’y sont croisés, l’on y trouve également nombre d’écrivains, de musiciens, de peintres, de sculpteurs … L’évidence même est de constater que la culture fait partie de l’ADN du Val de Loire.

La culture s’entend comme l’ensemble des aspects, intellectuels, artistiques d’un territoire ou d’une civilisation. Un des composantes de cette culture est l’écriture, les romans et les écrivains.

Terre de beauté, de nature et de sérénité, le Val de Loire a pu accueillir nombre d’écrivains, le choix qui est le nôtre s’est porté sur trois grands écrivains dont le souvenir hante encore le Val de Loire : Rabelais, Ronsard et Balzac.

L’an de grâce 1494, sous le règne du Roi de France Charles VII, voit naître François Rabelais à la Maison de la Devinière à Seuilly à proximité de Chinon.

Médecin, moine, prêtre et écrivain, Rabelais marquera la Renaissance au sein du courant humaniste.

Une de ses œuvres les plus connues, Gargantua, prend encrage dans le Val de Loire et surtout utilise sa maison natale « La Devinière » comme l’un des lieux de cette œuvre. « La Devinière » est devenue un musée consacré à Rabelais, qu’il est intéressant de visiter.

Pierre de Ronsard naquit en 1524 dans le Vendômois. Nombre de ses œuvres s’inscrivent dans le style poétique de la renaissance. Sous le règne de Charles IX, il occupera la place de poète et aumônier du Roi, dont il avait précédemment consacré la gloire dans son ouvrage « Institution pour l’adolescence du Charles IX ». Il écrira tout au long de sa vie des textes restés célèbre dans les mémoires de l’époque. Ronsard écrira des textes pour Charles IX pour sa tournée de réconciliation au lendemain des divisions religieuses du pays. Le Roi le récompensera de ses services en lui offrant, notamment, le Prieuré Saint-Cosme au sein duquel il passera ses dernières années en s’adonnant tantôt au jardinage et tantôt à l’écriture et notamment celle de la Franciade. Il sera enterré au sein du Prieuré dont la visite est une belle opportunité lors d’un passage à Tours.

Un des maître du roman français, Honoré de Balzac est natif de Tours. De petite bourgeoisie, il fera ses études au Collège de Vendôme. La biographie de ce maître du verbe n’est plus à faire, il est aujourd’hui l’un des écrivains français les plus célèbres et pour cause, plusieurs dizaines de roman publiés à partir de 1829. Lorsque l’on évoque Balzac l’on pense à « La Comédie Humaine », un ensemble de 91 ouvrages rassemblant plus de 2 000 personnages. L’on citera son ouvrage publié en 1836, le Lys dans la vallée, dont le Château de Saché sera l’une des inspirations. Ce Château est devenu le Musée Balzac dont la visite vous est conseillée.

Citons Honoré de Balzac, qui dans son ouvrage résume son attrait pour le Val de Loire : « Ne me demandez plus pourquoi j'aime la Touraine ! je ne l'aime ni comme on aime son berceau, ni comme on aime une oasis dans le désert ; je l'aime comme un artiste aime l'art ; je l'aime moins que je ne vous aime, mais sans la Touraine, peut-être ne vivrais-je plus. »

Vous l’aurez donc compris que ce soit Rabelais, Ronsard, Balzac, ou tant d’autres, le Val de Loire est également la terre de l’écriture tant par l’inspiration de son territoire que par les illustres écrivains qui l’ont habitée ou s’en sont inspirés.

 

Découvrez les autres chroniques de Pépite.

Photo Statut de Ronsard au Prieuré Saint Cosme ©J'm le Val de Loire ❤️ - Pépite