François 1er

L'enfance de François 1er

Symbole de la Renaissance, il est loin d’être destiné à devenir Roi de France.

Sa mère Louise de Savoie épouse Charles d’Orléans alors qu’elle est seulement âgée de 11 ans. Ayant du mal à tomber enceinte, la jeune Louise rencontre l’ermite italien François de Paule afin de se rassurer sur sa fécondité.

 

Ce dernier lui fit la prédiction suivante : «Vous serez mère d’un garçon et il sera roi de France ». En 1494, le fils tant attendu nait, deux ans après sa sœur Marguerite. En hommage à cette prophétie, Louise décide d’appeler son fils François, futur François 1er.

Orphelin de père à l’âge de 2 ans, il est élevé par sa mère à Amboise.

Avec sa sœur Marguerite de Navarre, François est choyé et reçoit une éducation digne d’un roi, sans pour autant oublier la culture, point important pour sa mère Louise de Savoie.

 

Son accession au pouvoir 

Le roi de France de l’époque, Louis XII et son épouse Anne de Bretagne ne parviennent toujours pas à donner un héritier mâle viable à la couronne. Cette difficulté place François en position d’héritier en vertu de la loi salique.

Pour appuyer cette position, Louise de Savoie arrange le mariage du jeune Valois avec la fille du roi, Claude de France. Bien qu’il accomplisse son devoir conjugal, le futur roi a aussi de nombreuses maitresses, la plus connue étant Anne de Piseleu.

Louis XII meurt finalement sans héritier en 1515, plaçant François sur le trône sous le nom de François 1er.

La reine Claude de France meurt après dix ans d’union, affaiblie par ses grossesses successives (ils auront 7 enfants). 

 

Le roi de la Renaissance

En 1515 avec son accession au pouvoir, le jeune roi veut contribuer à développer la culture en France. Mécène, protecteur des arts et des lettres, François 1er est un véritable roi batisseur.

Il laisse une trace indélébile à la Vallée de la Loire. Souhaitant un Château à sa mesure, il reconstruit le Château de Chambord.

Il détruit l'ancien bâtiment pour en faire édifier un nouveau, et confie le projet à Léonard de Vinci.

Amboise, et Blois n’échapperont pas aux envies de grandeur du roi et se verront aussi recevoir une touche royale.

Lors de vos visites au Val de Loire, vous ne manquerez pas de voir la salamandre ornée les sculptures des Châteaux.

 

La politique intérieure de François 1er

Roi qui se veut conquérant, il souhaite étendre les territoires français  avec la conquête de l’Italie,  et l’expansion du royaume en reunissant différents duchés.

Bien que le pays peut se nourrir sans aide extérieur, il est affaibli par les guerres, et les réserves royales s’effritent, ayant pour conséquence une forte augmentation des taxes et impots.

Il y a cependant une trace sombre dans son règne et sa politique. Roi catholique, il est au départ tolérant envers la Réforme, qui soutenue par sa sœur Marguerite de France. Il changera d’avis en 1528,  et soumettra les réformés à des sanctions si lils n’abjurent pas leurs croyances.

François 1er a laissé son empreinte dans le présent de notre Histoire. Il fit du français la lanque officielle (au lieu du latin) et créa les prémisces de l’état civil en France en demandant aux prêtres de tenir des registres des mariages, naissances et décès.

 

Son conflit avec Charles Quint et fin de vie

Fait marquant du règne de François 1er, la bataille de Marignan. Il la remporte en 1515, lui permettant de remporter La Lombardie et Milan du roi d’Espagne Charles V (futur Charles Quint). Il signe par la suite un traite de paix avec ce dernier, pour mettre fin au conflit avec l’Italie.

Cependant le décès de l’empereur Maximilen, met en concurrence les deux jeunes rois pour l’obtention du titre. Charles V remporte le titre et devient Charles Quint, remettant en exergue les conflits entre les deux hommes.

Le conflit fait rage et c’est en 1524, lors du désastre de Pavie, que le roi de France est fait prisonnier par son ennemi.

Après deux ans de rude captivité, François 1er accepte de signer le traité de Madrid, concédant des territoires importants à Charles Quint et acceptant d’épouser la sœur de ce dernier, Eléonore d’Hasbourg.

Il ne retrouve la liberté qu’en échange de ses fils François et Henri de France (futur Henri II),gage que le roi français respectera ses engagements.

Les princes seront libérés après 4 ans d’emprisonnement, temps qu’il a fallu pour qu’un traité (La paix des Dames - négocié par Louise de Savoie) soit trouvé.

Bien qu’il a respecté le traite, François 1er à la rancune tenace et les envies d’expansion toujours en tête. En 1542, il mène une nouvelle offensive à Milan, et Charles Quint quant à lui attaque la Lorraine et la Champagne.

Cette interminable guerre est difficile à maintenir pour les deux souverains qui signeront une paix définitive en 1544.

3 ans plus tard, le roi se meurt en 1547, d’une infection au Château de Rambouillet.

Son fils Henri II lui succède sur le trône de France.

 

Chronique écrite par Marie Sun créatrice de Historic All. Suivez Historic All sur Instagram

En bref :

François 1er, illustre Roi de France, a fortement contribué à la grandeur du Val de Loire.

Nom : François 1er

Naissance : 12 septembre 1494
Mort : 31 mars 1547

Lieux visités